Un #MeToo pour les enfants victimes d’agressions sexuelles ?

Un #MeTooChild ?

QU’ATTEND-ON POUR AGIR ?

En 2017, 8 788 plaintes ou signalements pour des faits de viols sur mineurs, soit une hausse de 11,44 %.
La justice qui ne suit pas. En effet, le ministère de la Justice publie dans son bulletin d’information statistique « Infostat Justice » N° 164 de septembre 2018 : « Le nombre de condamnations prononcées chaque année pour violences sexuelles sur mineurs et majeurs est en baisse continue sur la période 2007 à 2016 (moins 25 %). ». Et dans son bulletin « Infostat Justice » N° 160 de mars 2018, le Ministère de la Justice indique que sur l’année 2016, 499 viols sur mineurs seulement ont aboutis à une condamnation et 402 ont fait l’objet de non-lieux ou renvois devant une autre juridiction.
Et que sont advenues les milliers d’autres plaintes pour viol ?
Et que fait-on pour les dizaines de milliers de victimes par an qui ne portent pas plainte ?